Note :: vous lisez ce message car votre navigateur ne supporte pas les standards du Web. Nous vous suggérons de mettre à jour votre navigateur.

01 novembre 2001

Bruno Schulz 1892-1942, dessinateur, peintre, graveur et écrivain

Jerzy Jarzębski et Małgorzata Kitowska-Łysiak

Publié à l'occasion de l'exposition tenue dans le cadre d'Europalia 2001 Polska, 26 septembre - 25 novembre 2001. Livre de 71 pages, 16 x 16 cm, illustrations couleur, 7€.

Né en Galicie orientale dans une famille juive pratiquante, Bruno Schulz se spécialise en lithographie et dessin. Il débute son oeuvre littéraire vers 1925.

Dans ses écrits, le narrateur relate des faits inspirés par sa propre histoire, qui se déroulent dans une petite ville de province semblable à la sienne. Sous la logique du rêve, l'univers de l'enfance du narrateur surgit dans une réalité transfigurée. L'écrivain déforme, dans une exubérance verbale, le monde de manière expressionniste, recourt à l'humour et au grotesque vis-à-vis de sa propre mythologie et mène son écriture musicale vers une poésie empreinte d'une beauté fulgurante. Par ses tendances expressionnistes et modernistes, il est proche de Rainer Maria Rilke, Robert von Musil, et surtout de Franz Kafka. Si Bruno Schulz fut publié dès 1934 et remarqué alors par les milieux littéraires et d'avant-garde polonais, ses oeuvres novatrices ne furent réellement comprises par un plus vaste public qu'à partir des années soixante tant dans son pays natal qu'à l'étranger. Actuellement, il est considéré comme l'un des écrivains majeurs du XXème siècle.


Née antérieurement à son oeuvre littéraire, une grande partie de l'œuvre graphique de Bruno Schulz fut dispersée durant la guerre. Heureusement, cette production put être partiellement reconstituée au fil des ans. Ses dessins des années vingt annoncent les tableauxlittéraires des nouvelles qu'il écrira ultérieurement. Son oeuvre plastique évoque par moments les travaux de Marc Chagall ou encore d'Alfred Kubin. Il réalisa des vues de scènes de rues et d'intérieurs, des portraits et des caricatures, dont émane une force expressive étonnante. Ici encore, un humour très fin et le sens du grotesque imprègnent son oeuvre teintée d'expressionnisme.

 

Si Schulz fut à la fois dessinateur et écrivain, et si une trame semblable parcourt ses deux moyens d'expression, l'artiste dira s'être exprimé plus pleinement dans la prose, alléguant que le dessin, en tant que matériau, impose des limites plus étroites.

Possibilité d'achat par correspondance.