Note :: vous lisez ce message car votre navigateur ne supporte pas les standards du Web. Nous vous suggérons de mettre à jour votre navigateur.

01 octobre 2004

Gwendoline d’Huart – Sarah Lefevre

Sébastien Clerbois

Publié à l'occasion de l'exposition consacrée aux lauréates ex-aequo du prix découverte 2004, 28 octobre - 21 novembre 2004.

Plaquette de 20 pages, 15 x 21 cm, illustrations couleur, gratuit.

 

Gwendoline d'Huart, née en 1973, est diplômée de l'atelier de gravure de La Cambre et est résidente à la Maison de l'Art Actuel de la rue des Chartreux. Elle a réalisé les scénographies de plusieurs pièces de théâtre. La technique utilisée par Gwendoline d'Huart est la gravure en creux. Une plaque, à l'origine en cuivre, est recouverte d'une mince couche de vernis. Le dessin est ensuite gravé dans ce vernis à l'aide d'une pointe d'acier. Le métal ainsi mis à nu sera mordu par l'acide. Ce sont les parties ainsi creusées qui reçoivent l'encre.

Sarah Lefèvre, née en 1972, est diplômée en gravure et illustration du livre de La Cambre. Elle pratique essentiellement la technique de la linogravure et est actuellement enseignante en arts plastiques. La technique utilisée par Sarah Lefèvre est la gravure en relief. Son travail de gravure se base sur ses observations et croquis réalisés dans les parcs, plaines de jeux, rues. Son dessin est la trace d'une image fugitive qui l'a touchée ou émue. Le projet est d'abord dessiné sur une plaque de bois (ici en linoleum) à l'encre de Chine ou avec un feutre. A l'aide de gouges, on évide ensuite tout ce qui n'est pas dessiné. Les blancs étant constitués par les parties creusées, la gravure sera imprimée par les reliefs.

Possibilité de se procurer l'ouvrage gratuitement sur demande.