Note :: vous lisez ce message car votre navigateur ne supporte pas les standards du Web. Nous vous suggérons de mettre à jour votre navigateur.

01 septembre 2006

Laurent Dierckx

Félix Hannaert et Christos Vouyiouklis

Publié à l'occasion de l'exposition consacrée au lauréat du Prix Découverte 2005, 7/9-24/9/2006

Plaquette de 20 pages, 15x21 cm, illustrations couleur, gratuit

 

Laurent Dierckx a étudié la peinture à l'Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles et à l'Académie de Watermael-Boitsfort.

Cet artistes travaille plusieurs toiles en même temps, parfois une dizaine. Les oeuvres sont posées contre les murs de son atelier, et elles se touchent d'une côté comme les pages d'un énorme album d'images.

Il commence par étaler une couche de fond épaisse, un blanc longtemps malaxé et enrichi de mille nuances, tantôt bleuâtres, tantôt verdâtres ou roses. C'est le ciel, l'atmosphère, l'horizon, un espace illimité. Apparaît alors dans la partie inférieure du tableau une bande stratifiée qui représente la terre.

Ensuite apparaissent l'homme, la femme, le foyer, la religion, des archétypes qui font partie de la mythologie personnelle de l'artiste. Leur présence et surtout leurs rapports proportionnels expriment tantôt la domination de la nature par l'homme, tantôt l'impuissance de ce dernier devant un univers infini et mystérieux.

Cette faiblesse de l'être humain est souvent marquée par la présence d'un marionnettiste anonyme (sans visage) qui contrôle le destin de chacun. D'un monde organique délicat, parfois rageur, surgissent la mort, le sexe et la violence.

Il en résulte une oeuvre singulière aux matières denses, en évolution perpétuelle et soumise aux changements des émotions quotidiennes de l'artiste. Parfois, la surcharge est telle que Laurent Dierckx décide de tourner sa toile et de recommencer son sujet, riche de l'expérience précédente.

L'oeuvre de Laurent Dierckx se singularise par rapport à la scène artistique actuelle, en ne se limitant pas à un art urbain réalisé dans l'instantané et l'éphémère. Vie et mort, verticalié et horizontalité, tendresse et violence, structure et débordement... tels sont les sujets de prédilection développés par l'artiste qui pense la peinture de manière dialectique et crée l'unité dans les contradictions.

 

Possibilité de se procurer l'ouvrage gratuitement sur demande.