Note :: vous lisez ce message car votre navigateur ne supporte pas les standards du Web. Nous vous suggérons de mettre à jour votre navigateur.

8/2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
06 novembre 2012 - 27 janvier 2013

LA PASSION GHELDERODE

L’œuvre de Michel de Ghelderode est connue dans le monde entier. Il a été traduit en plus de vingt langues. Son théâtre continue d’être joué ici et là, même – parfois – en Belgique. Pourtant l’auteur de La Balade du Grand Macabre ne s’est guère éloigné de Bruxelles.

Aujourd’hui, cinquante ans après sa disparition, il fait encore l’objet de nombreuses éditions ou rééditions (pas moins de huit pour le seuil recueil de contes Sortilèges) et le volume 10 (et dernier) de sa volumineuse correspondance – établie et richement annotée par Roland Beyen – est sur le point de sortir de presse.

Un grand nombre de spécialistes, belges ou étrangers, se sont penchés sur cette œuvre aussi abondante que contrastée et essais, études, thèses et articles divers continuent de paraître régulièrement.

Il existe, on s’en doute, pléthore de documents (affiches, programmes de théâtres, photos de scènes, maquettes de décorateurs, illustrations, interviews, émissions de radio ou de télévision, reportages, prises de vues de spectacles, documentaires, etc.) qui attestent de cette prolixité.

Il n’y a pas à en douter, Ghelderode est toujours bien présent parmi nous. Même dénigré par certains, il occupe indéniablement une place de choix au milieu de nos grandes figures littéraires.

En lui consacrant une vaste exposition, l'Association internationale Michel de Ghelderode a tenu à rendre compte tout à la fois de l’immense variété de son œuvre – qu’il s’agisse du dramaturge, du conteur ou de l’épistolier – et de la grande diversité des réalisations que cette œuvre a pu susciter un peu partout et depuis de nombreuses années.

Une excellente occasion vous est ainsi proposée de découvrir – ou de redécouvrir – un auteur trop souvent méconnu.

Photo : Ghelderode devant devant son domicile à Schaerbeek en 1956. © Georges Thiry - Bruxelles, Archives & Musée de la Littérature.